news

Joint letter on Canada’s response to CESCR list of issues

02-22-16

 

Dear Ministers Wilson-Raybould, Dion, Joly and Bibeau,

We write urgently on behalf of a number of non-governmental organizations who are in Geneva attending the review of Canada’s compliance with the Covenant on Economic, Social and Cultural Rights.

We are deeply disappointed that Canada is repeating the position it took in 1998 that the Charter of Rights and Freedoms does not protect the full range of economic, social and cultural rights. This is stated in paragraph 3 in Canada’s response to the List of Issues.

Paragraph 3 informs the Committee that the government does not interpret the Charter of Rights to include full protection of the economic and social rights of the most vulnerable people in Canada, including access to housing, food, water, and health care.  This suggests that the government does not consider social and economic rights as real rights, subject to an effective remedy in Canada’s domestic legal framework. How can your government deny full human rights protection to those who need it most?

In light of Canada’s new commitment to respecting human rights and engaging with the United Nations, and in light of your government’s new commitment to addressing the profound socio-economic disadvantage of Indigenous peoples in Canada, this position is inconsistent and incoherent. This is particularly so given the recent statement of Ministers Dion and Bibeau on World Day of Social Justice that Canada is now “supporting efforts to ensure that people in need have fair access to education, decent work, food and shelter” and that “human rights are universal, indivisible, interdependent and interrelated.” We are expecting new, different and more forward-looking positions from your government.

In the mandate letter to the Minister of Justice, the Prime Minister called for a review of positions taken in litigation to ensure consistency “with the Charter and our values”.  Our values include the rights contained in the ICESCR, ratified 40 years ago.

`We are asking you urgently to instruct your officials attending the CESCR review this week to revise and clarify this statement. We further ask that you inform the Committee that Canada will immediately undertake a review of this position and of its litigation strategy regarding Charter protection of economic, social and cultural rights. Such a statement would send a sorely needed and long overdue message to both the international community and people in Canada that your government is prepared to give economic, social and cultural rights the recognition they need and deserve.

Thank you for your attention. We look forward to your response and to engaging in this crucial review with you. We consider this essential to Canada’s future.

  • Action Canada for Sexual Health and Rights
  • Amnesty International Canada (English branch)
  • Amnistie internationale Canada francophone
  • Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU)
  • Right to Housing Coalition
  • Advocacy Centre for Tenants in Ontario
  • Canadian Feminist Alliance for International Actions
  • BC CEDAW Group
  • Canada Without Poverty
  • Charter Committee on Poverty Issues
  • Pivot Legal Society
  • Maytree Foundation
  • Canadian Civil Liberties Association
  • Social Rights Advocacy Centre

CC: Hon. Minister Bennett, Hon. Minister Duclos, Hon. Minister Hajdu

[Version française]

Mesdames les ministres Wilson-Raybould, Bibeau et Joly, Monsieur le ministre Dion,

Nous vous écrivons au nom d’organismes de la société civile présents à Genève pour participer à l’examen du rapport du Canada sur le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels.

Nous sommes profondément déçus que le Canada réitère une  position déjà prise en 1998 à l’effet que la Charte des droits et libertés ne protège pas l’ensemble des droits économiques, sociaux et culturels. Ceci se reflète dans le paragraphe 3  de la réponse du Canada à la liste de points du Comité.

Ce paragraphe informe le comité que le gouvernement n’interprète pas la Charte des droits de façon à y inclure la protection complète des droits économiques et sociaux des personnes les plus vulnérables au Canada. Ces droits incluent l’accès au logement, à la nourriture, à l’eau et aux soins de santé. Cela signifie que le gouvernement ne considère pas les droits économiques et sociaux comme de vrais droits, sujets à un recours effectif au sein du système judiciaire canadien.  Comment votre gouvernement peut-il renier la protection complète de droits à ceux et celles qui en ont le plus besoin?

Cette position est incohérente et inconsistante au regard du nouvel engagement du Canada envers le respect des droits humains et une meilleure collaboration avec les Nations unies, en regard aussi de votre engagement d’analyser les inégalités socio-économiques profondes qui touchent  les peuples autochtones au Canada. Cette position est certainement incohérente par rapport à la déclaration récente des ministres Bibeau et Dion sur la Journée internationale de la justice sociale qui  stipule que le Canada doit maintenant « soutenir des efforts afin que les personnes qui en ont le besoin aient accès à l’éducation, au travail décent, à la nourriture, et à un refuge »  et « que les droits humains sont universels, indivisibles, interdépendants et interreliés ». Nous attendons donc des positions renouvelées, différentes et positives de la part de votre gouvernement.

Dans la lettre de mandat de la ministre de la justice, le Premier ministre a demandé une révision des positions prises lors de recours en justice afin d’assurer une cohérence « avec la Charte et nos valeurs ». Nos valeurs incluent les droits contenus dans le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, ratifié il y a 40 ans.

Nous vous demandons urgemment de dire à vos représentants à Genève présents cette semaine pour l’examen du rapport du Canada de revoir et de clarifier cette position. Nous vous demandons aussi d’informer le comité que le Canada va immédiatement entreprendre une révision  de cette position et de sa stratégie de recours en justice pour la protection des droits économiques, sociaux et culturels dans la Charte. Une telle déclaration enverrait un message nécessaire et depuis longtemps dû, à la communauté internationale et aux Canadiens, que votre gouvernement est prêt à enfin donner aux droits économiques, sociaux et culturels la reconnaissance qu’ils méritent et dont ils ont besoin.

Nous vous remercions de votre attention. Dans l’attente de votre réponse, et de participer ensemble à cet examen si important, si essentiel pour l’avenir du Canada.

  • Action Canada for Sexual Health and Rights
  • Advocacy Centre for Tenants in Ontario
  • Amnesty International Canada (English branch)
  • Amnistie internationale Canada francophone
  • Association canadienne des libertés civiles
  • BC CEDAW Group
  • Canadian Feminist Alliance for International Actions
  • Canada Without Poverty
  • Charter Committee on Poverty Issues
  • Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU)
  • Maytree Foundation
  • Pivot Legal Society
  • Right to Housing Coalition
  • Social Rights Advocacy Centre

CC: Hon. Ministre Bennett, Hon. Ministre Duclos, Hon. Ministre Hajdu