Maple leaf

Coalition of Poverty and Housing Advocates Call for a Rights-Based Approach to Addressing Poverty

10-16-17

Le texte français suit.

Coalition of Poverty and Housing Advocates Call for a Rights-Based Approach to Addressing Poverty

October 16, 2017

OTTAWA – A group of leading anti-poverty, housing, and homelessness advocates today held a press conference to call on the federal government to adopt a rights-based approach in its forthcoming National Housing Strategy and Poverty Reduction Strategies.  The call comes from the Canadian Housing and Renewal Association, the Canadian Alliance to End Homelessness, the Dignity for All campaign co-led by Canada Without Poverty and Citizens for Public Justice, and the United Nations Special Rapporteur on the Right to Housing, Leilani Farha.

At the press conference, the coalition stated its support for designing the National Poverty Reduction and the National Housing Strategies (NHS) using a human rights framework.  Regarding housing, the organizations are calling for complementary legislative and programmatic initiatives that would respect, protect, promote and fulfil the right to adequate housing as guaranteed in international human rights treaties committed to by Canada.  This legislative amendment could be in the form of amending current housing-related legislation such as the National Housing Act, or creating new legislation.

The coalition is also calling for the forthcoming Canadian Poverty Reduction Strategy (CPRS) to be comprehensive, based in international human rights standards, adequately funded in Budget 2018, and to be developed with ongoing meaningful inclusion of people with lived experience of poverty. In 2015, the Dignity for All campaign created a model national anti-poverty plan that addresses six key policy areas, including income security, housing, health, food security, jobs and employment, and early childhood education and care.

“At a minimum, a legislative process should enshrine the need for the federal government to implement, properly fund, and continually update a National and Indigenous Housing Strategy, and to create and publicly report on indicators to measure the progress towards the right to housing for all people living in Canada,” said Stephan Corriveau, Board President of CHRA.  “A legislative guarantee of a National Housing Strategy and an Indigenous Housing Strategy referencing Canada’s human rights obligations would be one tool to ensure ongoing, continuous funding for housing for Canada’s most vulnerable populations”.

“It is essential for Canada to develop and implement a rights-based anti-poverty plan without delay for the 4.8 million people across the country who are living in poverty,” said Joe Gunn, Executive Director of Citizens for Public Justice. “We have heard from people from coast-to-coast-to-coast and have heard a broad call for national leadership to eradicate poverty.”

“A human rights approach to the CPRS and NHS is the most effective framework if Canada expects to actually address the socio-economic disadvantage suffered by millions who are homeless, inadequately housed, and living in poverty. It would also ensure people could exercise their rights through new accountability mechanisms for all levels of government – a feature missing from current policies on poverty and housing,” said Leilani Farha, UN Special Rapporteur on the right to housing and Executive Director of Canada Without Poverty.

“The right to housing is a cornerstone of a free society,” says Tim Richter, President & CEO of the Canadian Alliance to End Homelessness. “Homeless people in Canada are not free, they’re trapped in largely dysfunctional systems that breed dependence on others for food, shelter, safety – and there can certainly be no right to ‘life, liberty and security of the person’ if your health is compromised by the lack of adequate housing, your medical needs go untreated or you’re subjected to abnormally high levels of violence.  Adequate housing is a basic precondition upon which our other rights are built and must be embedded in our National Housing Strategy and the Canadian Poverty Reduction Strategy.”

-30-

For more information, please contact:

Jeff Morrison, Executive Director
Canadian Housing and Renewal Association
jmorrison@chra-achru.ca  | 613-594-3007, x11

Laura Neidhart, Development & Communications Coordinator
Canada Without Poverty
laura@cwp-csp.ca | 613-986-7761


Une coalition d’intervenants en habitation et contre la pauvreté réclame une approche basée sur les droits de la personne pour vaincre la pauvreté

16 octobre 2017

OTTAWA – Un regroupement des principaux intervenants en habitation, en itinérance et contre la pauvreté a tenu une conférence de presse pour demander au gouvernement fédéral d’adopter une approche basée sur les droits dans les stratégies pancanadiennes qu’il doit annoncer bientôt sur l’habitation et la pauvreté. Le groupe comprend l’Association canadienne d’habitation et de rénovation urbaine, l’Alliance canadienne pour mettre fin à l’itinérance, la campagne Dignité pour touTEs codirigée par Canada sans pauvreté et Citizens for Public Justice, ainsi que Leilani Farha, rapporteur spécial pour les Nations unies sur le droit au logement.

À la conférence de presse, la coalition a affirmé l’importance que les Stratégies de l’habitation et de la réduction de la pauvreté reposent sur les droits de l’homme. Sur la question de l’habitation, les organisations réclament une législation complémentaire et de nouveaux programmes qui vont respecter, protéger, promouvoir et réaliser le droit à un logement convenable garanti dans les traités internationaux des droits de la personne signés par le Canada. Ce changement législatif pourrait prendre la forme d’un amendement à la législation existante comme la Loi sur l’habitation ou de la création d’une nouvelle législation.

La coalition réclame aussi que la future Stratégie de réduction de la pauvreté des Canadiens (SRPC) soit globale, basée sur la législation standard concernant les droits de la personne et financée adéquatement dans le budget 2018. De plus, elle devra être développée avec la participation significative, en continu, des personnes ayant connu l’expérience de la pauvreté. En 2015, Dignité pour touTEs a créé un plan national concret de lutte à la pauvreté qui repose sur les droits de la personne et fait valoir des recommandations dans six domaines politiques : sécurité du revenu, habitation et itinérance, santé, sécurité alimentaire, emploi, ainsi qu’éducation et protection de la petite enfance.

« Le processus législatif devrait inclure minimalement la nécessité pour le gouvernement de mettre en place, financer correctement, et mettre à jour en continu des stratégies de l’habitation nationale et autochtone, et de créer et rendre compte publiquement d’indicateurs des progrès du droit au logement pour toutes les personnes vivant au Canada, selon Jeff Morrison, directeur général de l’ACHRU. Inclure une garantie législative basée sur les droits de la personne dans les stratégies canadiennes et autochtones nous donnerait un outil pour assurer un financement continu de l’habitation pour les populations les plus vulnérables du Canada. »

« Le Canada doit développer et mettre en place sans délai un plan anti-pauvreté basé sur les droits pour les 4,8 millions de Canadiens qui vivent sous le seuil de pauvreté à travers le Canada, a dit Joe Gunn, directeur général de Citizens for Public Justice. Nous avons écouté les personnes d’un océan à l’autre et nous avons entendu un large appel pour un leadership national qui élimine la pauvreté. »

« Une approche basée sur les droits de la personne pour les stratégies de réduction de la pauvreté et de l’habitation constitue la meilleure base pour permettre au Canada de faire face réellement au désavantage socio-économique subi par les millions de personnes qui sont sans-abri, inadéquatement logées et vivent dans la pauvreté. Elle permettrait aussi aux personnes d’exercer leurs droits grâce à des mécanismes de contrôle à tous les ordres de gouvernement, ce qui fait défaut dans les politiques actuelles sur la pauvreté et l’habitation, » selon Leilani Farha, rapporteur sur le droit au logement et directrice générale de Canada sans pauvreté.

« Le droit au logement est la pierre angulaire d’une société libre, a soutenu Tim Richter, président et directeur général de l’Alliance canadienne pour mettre fin à l’itinérance. Les personnes sans-abri ne sont pas des personnes libres ; elles sont prisonnières de systèmes largement dysfonctionnels qui les maintiennent dans la dépendance pour la nourriture, pour le logement, pour leur sécurité. On ne peut certainement pas parler de droits à “la vie, la liberté et la sécurité de la personne”, si votre santé est menacée par un logement inadéquat, si vous ne recevez pas les soins médicaux dont vous avez besoin ou si vous êtes victime de violence intensive et répétée. Un logement convenable est la condition de base sur laquelle les autres droits sont construits et cela doit être au cœur des stratégies sur l’habitation et la réduction de la pauvreté. »

– 30 –

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec

Jeff Morrison, directeur général
Association canadienne d’habitation et de rénovation urbaine
jmorrison@chra-achru.ca | 613 594-3007, poste 11

Laura Neidhart, coordonnatrice communication et développement
Canada sans pauvreté
laura@cwp-csp.ca | 613 986-7761