Ontario Report Card on Child and Family Poverty, 2016

Summary: 

2016 marks the half-way point of the Ontario government’s second Poverty Reduction Strategy (PRS). Although small steps have been taken to address child and family poverty in the province, much more action is needed. If the province is committed to achieving the goals set out in the PRS and, moreover, truly committed to addressing the realities of child and family poverty in the province, it must act now.

Children and families have been waiting far too long for significant changes in funding and policies aimed at ending child and family poverty throughout the province. As the cost of housing, hydro, food, school supplies, health costs and other basic needs continue to rise, families across the province struggle to make ends meet. These rising costs are further exacerbated by the increasing precarity of employment in Ontario with the growth of part-time, contract, temporary, and shift work with low wages and few or no benefits. Children and families have been patient for long enough. The time for bold and significant action to end child and family poverty is now.

2016 has seen some positive steps taken by both the federal and provincial governments to address the needs of children and families living on low incomes. In July, the federal government implemented the Canada Child Benefit (CCB). This was a positive step forward, but the federal government has decided not to index the CCB until 2020 which will significantly diminish the impact of the benefit for families over time and continue to leave families struggling.

Provincially, the Ontario government agreed not to claw back any of the CCB from families on social assistance and also committed to allowing families on social assistance to keep all child support payments they receive starting in 2017. This will positively impact some of the families in Ontario who are struggling the most; however much more needs to be done to address the structural forces that trap families in poverty across Ontario.

With bold targets, timelines, and a strong commitment from all provincial parties, Ontario can eliminate child and family poverty in our province. With both the federal and provincial governments willing to work together and with poverty as a top priority, families and children need the government to step up and stay firm on their commitments. Children and families across Ontario can’t wait any longer. The Time to Act is NOW!

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L’année 2016 marque le mi-parcours de la deuxième Stratégie de réduction de la pauvreté (SRP) du gouvernement de l’Ontario. Même si de légers progrès ont été réalisés pour contrer la pauvreté des enfants et des familles dans la province, il reste encore beaucoup à faire pour y arriver. Si le gouvernement provincial a l’intention d’atteindre les objectifs énoncés dans sa stratégie pour réduire la pauvreté et, plus est, s’il veut réellement s’attaquer aux conséquences de la pauvreté sur les enfants et les familles en Ontario, c’est maintenant qu’il doit agir.

Cela fait déjà trop longtemps que les enfants et les familles attendent que des changements importants soient apportés aux programmes de financement et aux politiques qui visent à éliminer la pauvreté des enfants et des familles dans la province. Le coût du logement, de l’électricité, des aliments, des fournitures scolaires, des services de santé, autant de biens essentiels, continue d’augmenter et, partout dans la province, de nombreuses familles ont du mal à joindre les deux bouts. L’augmentation de ces coûts est, par ailleurs, exacerbée par l’aggravation de la précarité d’emploi en Ontario. On observe en effet une croissance de l’emploi à temps partiel, contractuel, temporaire, sur quart de travail, faiblement rémunéré et comportant peu ou pas d’avantages sociaux. La patience des enfants et des familles a atteint ses limites. C’est maintenant qu’il faut poser des gestes audacieux et déterminants pour mettre fin à la pauvreté des enfants et des familles.

En 2016, les gouvernements fédéral et provincial ont pris des mesures positives pour répondre aux besoins des enfants et des familles à faible revenu. En juillet 2016, le gouvernement fédéral instaurait l’Allocation canadienne pour enfants (ACE), une avancée certaine. Toutefois, il ne prévoit pas indexer l’ACE avant 2020, ce qui aura pour conséquence de réduire dans le temps ses effets positifs pour les familles et de les obliger à nouveau à se débattre pour survivre.

À l’échelle provinciale, le gouvernement de l’Ontario a accepté de ne pas récupérer des prestations d’aide sociale versées aux familles assistées sociales une partie de l’ACE et il s’est également engagé à leur permettre à compter de 2017 de conserver les pensions alimentaires qu’elles reçoivent. Ces mesures auront des retombées positives sur les familles les plus démunies de l’Ontario. Mais, il faut faire beaucoup plus pour contrer les forces structurelles qui confinent les familles à la pauvreté en Ontario.

En se dotant d’objectifs ambitieux et d’échéanciers précis, et avec un engagement ferme de la part de tous les partis provinciaux, l’Ontario peut mettre fin à la pauvreté des enfants et des familles. Considérant que les deux gouvernements ont indiqué leur volonté de collaborer et puisque la pauvreté figure en tête des priorités, le gouvernement de l’Ontario doit accroître ses efforts et renforcer ses engagements en ce sens. Les enfants et les familles en Ontario ne peuvent plus attendre. C’est MAINTENANT que nous devons agir!

Publication date: 
Jan 2017
Author: 
Jessica Mustachi
Publisher: 
Ontario Campaign 2000
Download (French): 
Follow Us: twitter facebook
Copyright © 2017 Canada Without Poverty - Home - Contact Us
Charitable Number: #130916638RR001